Egypte : Deux militaires tués dans de nouvelles attaques au Sinaï

Deux militaires égyptiens ont été tués dans une attaque armée perpétrée jeudi, par un groupe d’hommes non identifiés contre un camp militaire situé dans la péninsule du Sinaï à l’Est de l’Egypte.

Ces nouvelles attaques viennent s’ajouter à la longue série d’actes de violence prenant pour cibles depuis maintenant plusieurs mois, des agents d’autorité et des forces de l’ordre en Egypte.

Selon des responsables égyptiens, les deux policiers ont été abattus alors qu’ils étaient à leurs postes habituels dans un camp militaire situé dans la ville de Rafah à l’Est du pays. Les témoins affirment que des inconnus qui circulaient à bord d’une voiture, ont ouvert le feu sur les deux policiers qui étaient en vacation devant leur camp.

Selon les autorités égyptiennes, ces attaques attribuées à des combattants islamistes égyptiens et à des activistes palestiniens de Gaza, ont occasionné la mort de près de 500 agents des forces de l’ordre depuis juillet 2013, date de destitution par l’armée, du président islamiste élu, Mohamed Morsi, proche de la confrérie des « Frères musulmans ». Ces attaques et attentats sont généralement revendiqués par des groupes terroristes ayant prêté allégeance à l’organisation Etat Islamique basée en Irak.

Simple coïncidence ou violence rancunière, cette énième attaque terroriste intervient au lendemain de la mort de trois palestiniens. Selon des responsables égyptiens, ces derniers ont été abattus ce mercredi 6 mai, par l’armée égyptienne dans le nord du Sinaï. Interceptés dans la zone tampon qui sépare l’Egypte de la Bande de Gaza, les trois assaillants palestiniens ont été abattus lors d’un échange de tirs avec les soldats égyptiens.

Face à ces violences quasi-quotidiennes, le président égyptien, Abdel Fatah Al Sissi avait décidé le 26 avril dernier de prolonger de trois mois, l’état d’urgence en vigueur dans la péninsule du Sinaï. Imposé fin octobre 2014, après la mort de 30 soldats égyptiens dans un attentat dans la province du Nord-Sinaï, l’état d’urgence s’accompagne d’un couvre-feu quotidien observé de 17h à 4h du matin.

A propos de Le Caire © 2015 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.