La marine ivoirienne réceptionne un 2° navire de guerre

Les autorités maritimes de la Côte d’Ivoire ont réceptionné jeudi à Abidjan, un nouveau navire de guerre baptisé «Le Bouclier».

Il s’agit du deuxième bâtiment sur les trois patrouilleurs que les autorités ivoiriennes ont commandé au constructeur français « Raidco Marine », pour l’équipement de leurs forces maritimes.

Le premier navire de guerre baptisé «Emergence», avait été réceptionné en juin 2014. Il était perçu comme une révolution au sein de la défense maritime, tant le pays ne s’était plus doté, depuis la fin des années 80, d’engins aussi importants pour la surveillance et la défense de l’espace maritime de la Côte d’Ivoire.

Lors de son inauguration en août 2014, le ministre de la défense avait déclaré que «grâce à cet outil, nous pouvons faire respecter le droit de la Côte d’Ivoire partout. Ce navire va assurer notre leadership en Afrique de l’ouest». L’acquisition de «Emergence», devait ainsi permettre, toujours selon le ministre, «de faire face aux nombreuses menaces, notamment la piraterie maritime, le pillage des ressources halieutiques, la contrebande, la pollution  et la destruction des écosystèmes marins, côtiers et lagunaires».

Les mêmes attentes et espoirs sont exprimés avec l’arrivée du patrouilleur «Le Bouclier». Celui-ci aura pour mission «la surveillance des approches maritimes et missions liées à l’action de l’Etat en mer. Il nous permettra d’avoir une présence plus accrue sur la mer», a fait savoir le Commandant de la Marine nationale, Djakaridja Koné.

Il est aussi précisé que la mise en service de «Emergence» et «Le Bouclier» devait «assurer la sécurité transfrontalière en liaison avec les marines sœurs des autres pays bordant le Golfe de Guinée».

«Le Bouclier» est doté d’équipements de dernière génération, d’un canon de 20 mm à l’avant et deux mitrailleuses de 12.7 mm à l’arrière.

A propos de Abidjan © 2015 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.