Afrique : Baisse des inégalités de développement touchant les enfants

Les conclusions d’un rapport de la Banque Mondiale confirment la diminution des inégalités chez les enfants en Afrique subsaharienne, une annonce qui nourrit l’espoir de développement pour des générations entières.

Les auteurs du rapport, Andrew Dabalen et Ambar Narayan se sont particulièrement focalisés dans l’étude du niveau d’accès aux services de bases tel que l’éducation, la santé et les infrastructures, et ce, pour les enfants de quelque vingt pays d’Afrique subsaharienne.

Selon les résultats de cette étude, le contexte actuel favorise les opportunités de développement pour les pays d’Afrique. Les principaux arguments avancés pour soutenir cet argument sont la diminution des conflits au niveau continental et l’essor de la scolarisation pour les enfants du continent noir. La croissance économique continue et stable des pays africains est aussi un gage pour l’investissement dans l’éducation durant les prochaines années.

Ce rapport qui se veut optimiste place les pays anglophones dans les premières places du classement des nations les moins égalitaires pour les enfants. L’Afrique francophone n’est pas en reste puisqu’elle aussi obtient des notes appréciables au niveau de l’accès aux services de bases pour les enfants.

Dans leur rapport « les enfants d’Afrique ont-ils tous la même chance ? », les deux auteurs esquissent ainsi des perspectives de développement prometteuses pour cette région du monde. Grace aux efforts déployés par les ONG et les organismes internationaux dans l’accès aux services de base, les enfants seront ainsi les premiers à en bénéficier durant les prochaines décennies.

Les conclusions du rapport prévoient par conséquent une croissance exponentielle de la scolarisation des enfants en Afrique subsaharienne. Les auteurs de l’étude estiment que les milieux urbains ne sont pas les seuls à bénéficier de ce développement, puisque le monde rural africain sera lui aussi happé par la croissance du nombre des établissements scolaires de bas niveau.

A propos de Washington © 2015 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.