Sahara: Le roi du Maroc relance le projet de régionalisation avancée  

Le Roi Mohammed VI du Maroc a de nouveau souligné l’importance du  chantier de la régionalisation avancée en cours, particulièrement pour les provinces sud du Royaume qui sont l’objet d’un litige territorial avec le voisin algérien et le front indépendantiste sahraoui le Polisario.

«Mais la régionalisation à laquelle nous aspirons ne se réduit pas à des textes juridiques et au transfert, du centre vers les régions, des ressources matérielles et humaines», a-t-il expliqué dans un discours prononcé à l’occasion du 16 ème anniversaire de son intronisation.

Il a souhaite que ce projet qui figure sur la nouvelle Constitution, soit fondé «sur le patriotisme sincère impliquant un attachement sans faille à l’intégrité territoriale de notre pays».

Le Roi du Maroc a rappelé avoir défini «de façon claire et franche » dans un précédent discours à l’occasion du 39èeme anniversaire de la Marche verte, « les principes et les référentiels devant servir de base pour traiter l’affaire du Sahara Marocain aux niveaux interne et international”.
Le souverain marocain a de même prévenu que le dossier du Sahara n’est pas pour autant clos, appelant chacun de ses citoyens à la vigilance et à la mobilisation pour « contrecarrer les manœuvres des adversaires et s’opposer à toute déviation susceptible de se produire dans le processus de règlement onusien ».

Dans son discours, le souverain marocain a également évoqué certains des grands chantiers dont ceux de l’éducation et du développement durable, qui restent encore ouverts dans le pays et qui attendent d’être achevés.

Il a notamment rappelé qu’au plan social, toutes les réalisations accomplies jusqu’ici resteront «insuffisantes» tant qu’une frange de la société en zone rurale comme en zone urbaine, « continue à souffrir des conditions pénibles de la vie, et tant qu’elle éprouve le sentiment d’être marginalisée, malgré tous les efforts déjà consentis ».

Mohammed VI a fait le serment qu’il continuera à travailler sur ce chantier «jusqu’au dernier souffle pour arriver à ce dessein », car, assure-t-il, «notre ambition pour rendre heureux notre peuple est sans limites». Entretemps, a-t-il annoncé, une enveloppe de 50 milliards de dirhams devrait être mobilisée pour la réalisation de 20.800 projets devant profiter plus de 12 millions citoyens, vivant dans plus de 24.000 douars.

Au plan international, le Roi du Maroc a réaffirmé la volonté de son pays de poursuivre une approche diplomatique stratégique visant à consolider une coopération Sud-Sud efficiente, notamment avec les pays africains frères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.