Congo-Dette intérieure : Ras-le-bol des investisseurs nationaux

Les opérateurs économiques du Congo ont exigé, récemment, du gouvernement le paiement de la dette intérieure, dont le montant s’élève à 800 milliards de Fcfa (1,3 milliard de dollars environ).

La décision de réclamer le payement de cette dette a été prise à la fin de la semaine dernière, au cours de l’assemblée générale de l’Union des opérateurs économiques du Congo (UNOC). Après plusieurs années de promesses non tenues par les autorités congolaises, les investisseurs nationaux sont montés au créneau pour afficher leur ras-le-bol.

«Nous demandons au gouvernement de payer immédiatement notre dette de 800 milliards que nous réclamons depuis près de 15 ans. Nous avons résolu de la réclamer pacifiquement, pour éviter de troubler la paix dans le pays», a déclaré le président de l’UNOC, El Haj Djibril Bopaka.

Quinze ans se seraient aussi écoulés depuis que le gouvernement a rompu le dialogue avec l’UNOC sur cette question de la dette intérieure, mettant les opérateurs économiques dans une situation difficile, a ajouté Bopaka.

Toute en regrettant que l’ensemble des démarches entreprises en direction du ministère de l’économie et des finances soient restées vaines, l’UNOC a lancé un appel au gouvernement pour qu’une solution soit vite trouvée à ce problème qui concerne près de 4.000 opérateurs économiques à travers le territoire national.

Les entrepreneurs nationaux exigent également l’apurement de 324 milliards Fcfa, correspondant aux dommages subis par des sociétés au moment des guerres successives connues par le pays, de 1993 à 1998.

Ils ont manifesté, par ailleurs, leur mécontentement face à la corruption qui mine les administrations publiques et au choix porté sur les investisseurs étrangers, par les autorités, dans l’octroi des marchés publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.