Afrique du Sud: L’ANC soutient le déménagement du Parlement à Pretoria

Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, l’ANC, a annoncé son soutien au projet du déménagement du Parlement à Pretoria, évoqué la semaine dernière par le président, Jacob Zuma devant les députés.

Pour des raisons de réduction des dépenses de l’Etat en cette période de vaches maigres que traverse l’Afrique du Sud, le chef de l’Etat a fait part, jeudi 11 février dernier, aux élus du peuple, de plusieurs mesures importantes dont la possibilité de réunir en un seul endroit le Parlement et le siège du gouvernement basés respectivement au Cap et à Pretoria. Pour le président Zuma, «le coût est trop élevé pour maintenir les deux capitales» qui sont séparées par une distance de 1.450 km.

L’ANC qui s’est aligné sur cette position du président, estime qu’il il n’y a aucun intérêt à maintenir ce système de deux capitales si l’Etat peut gagner en termes de temps et d’argent.

Mais la question fait polémique. Plusieurs partis d’opposition voient en ce projet une manœuvre politicienne et non tout simplement une question économique. Le Parlement se trouve dans une ville, le Cap, qui est sous le contrôle de l’opposition, alors que la ville qui loge le siège du gouvernement, Pretoria, est dirigée par l’ANC. Aussi, selon l’opposition, quel que soit l’endroit où serait logé le Parlement, ses sessions couteraient toujours chères dans la mesure où les députés viennent de différentes villes du pays.

Comme pour ironiser, les rivaux de Zuma lui proposent de commencer par diminuer la taille de son gouvernement qui compte actuellement 78 ministres et vice-ministres, et qui génère beaucoup de frais pour l’Etat.

Les autres initiatives évoquées par Zuma pour baisser les dépenses de l’Etat n’ont pas suscité de réactions, notamment la réduction des voyages du gouvernement à l’étranger ou encore des coupes dans les dépenses sur les conférences et la restauration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.