Nigeria : Un ex-chef de l’armée de l’air placé en détention provisoire

L’ancien chef d’état-major de l’armée de l’air du Nigeria, Alex Badeh, accusé de détournement de fonds publics, a été placé ce lundi en détention provisoire par la haute cour fédérale à Abuja.

Alex Badeh, interpellé fin janvier pour s’expliquer dans le cadre d’une affaire de détournement de fonds destinés à la lutte contre le groupe islamiste Boko Haram, vient d’être inculpé de dix chefs d’accusation de fraude, abus de confiance et blanchiment d’argent. Il aurait détourné l’argent pour construire une série de propriétés à son compte personnel.

Il s’agit là des scandales inadmissibles, pour certains observateurs locaux, dans la mesure où des détournements des fortes sommes d’argent ont eu lieu au moment où l’armée nationale se plaignait du manque d’armes et de munitions nécessaires pour faire face aux insurgés de Boko Haram qui semblaient mieux équipés.

Mais l’ex chef d’état-major n’a reconnu aucun de ces faits dont il est accusé et a plaidé non coupable. Sa détention reste encore provisoire, une demande de libération sous caution devrait être examinée jeudi prochain.

Badeh, 59 ans, nommé à son ancien poste en janvier 2014 par l’ancien chef d’Etat, Goodluck Jonathan, a été remercié en juillet dernier, par le nouveau président, Muhammadu Buhari, au même moment que le chef d’état-major des armées, ainsi que les chefs de l’armée de terre et de la marine. Buhari qui a fait de la lutte contre la corruption une des priorités de son mandat, avait justifié ce limogeage par le besoin de mieux lutter contre le groupe islamiste Boko Haram.

Pendant le mandat d’Alex Badeh, la secte islamiste Boko Haram avait agrandi le territoire sous son contrôle en s’accaparant des positions supplémentaires dans trois Etats du nord-est du pays, et avait kidnappé 200 lycéennes de Chibok. Jusqu’à présent, certaines de ces jeunes filles sont encore entre les mains du groupe terroriste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.