Le groupe CFAO va construire 20 centres commerciaux en Afrique

Le groupe français CFAO de la Compagnie française de l’Afrique occidentale (CFAO) s’apprêt à lancer les travaux de construction de 20 centres commerciaux de nouvelle génération à travers 20 pays d’Afrique, pour une enveloppe budgétaire d’environ 500 millions de dollars.

Le groupe CFAO envisage de déployer dans la concrétisation de ce marché, trois types de centres commerciaux, notamment un hypermarché et un supermarché avec une galerie marchande et un espace pour des produits alimentaires. La troisième formule consistera en une grande surface intégrée avec des offres de produits et de marques différenciées.

Sur son site, le groupe français spécialiste de la distribution dans les secteurs de l’automobile, du pharmaceutique, de l’alimentaire et des produits de consommation courante, affirme que les différents formats de ses points de vente s’adaptent aux besoins spécifiques des consommateurs et à la géographie des villes ciblées.

Le 18 décembre dernier, CFAO a inauguré son centre commercial de nouvelle génération à Abidjan (Côte d’Ivoire). Baptisé «PlaYce Marcory», ce centre, répondant à la fois aux exigences de modernité et aux normes les plus strictes de la grande consommation à l’international, est présenté comme le premier d’une série de plusieurs dizaines d’autres centres qui ouvriront bientôt leurs portes dans d’autres pays d’Afrique.

Le groupe CFAO cible, pour son projet de construction de 20 centres commerciaux, l’Afrique de l’Ouest et du Centre où la distribution moderne serait «très modeste ».

Parmi les pays visés figurent le Cameroun, la République Démocratique du Congo, le Gabon, le Sénégal, le Ghana, ou encore le Nigeria. Le projet connaît déjà des avancées, notamment au Cameroun où cinq sites ont été identifiés et sont en phase d’évaluation.

Dans la mise en place de ses projets, le constructeur et gestionnaire de centres commerciaux affirme apporter en même temps, des réponses aux défis relatifs au développement de la distribution, au développement des marques ou produits locaux et au chômage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.