L’EI revendique le meurtre de huit policiers en Egypte

Huit policiers égyptiens ont été tués samedi dans une attaque armée contre leur véhicule dans le quartier Helwan de la banlieue du Caire, la capitale égyptienne, annonce le ministère égyptien de l’Intérieur dans un communiqué.

D’après des témoins, ces policiers ont été criblés de balles alors qu’ils circulaient à bord de leur camionnette, par un groupe de quatre agresseurs, portant des masques et qui ont réussi à s’échapper.

La branche égyptienne de l’Etat islamique (EI) a aussitôt, revendiqué cette attaque sur son compte Twitter. «Une unité de soldats du califat a attaqué un minibus transportant huit apostats de la police criminelle à Helwan (…) et les a tous tués», affirme le groupe jihadiste qui assure avoir ainsi «vengé les femmes pures détenues dans les prisons des apostats.»

La police et l’armée égyptiennes sont régulièrement des cibles du groupe jihadiste égyptien affilié à l’EI depuis novembre 2014. Les attaques se sont multipliées depuis que l’armée a destitué en juillet 2013, le président islamiste démocratiquement élu, Mohamed Morsi.

La secte islamiste a déjà revendiqué à son compte plusieurs attaques ayant fait, dans l’ensemble, des centaines de morts parmi les policiers et les soldats égyptiens.

Une situation qui nuit au secteur du tourisme et que les autorités s’efforcent à relancer, notamment avec le programme baptisé «Plan d’impact sur le tourisme 6×6», lancé en avril dernier, et dont les premiers résultats sont attendus d’ici les 6 prochains mois.

Certains observateurs estiment que le chef de l’Etat égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, qui a remplacé Morsi, a échoué, du moins jusqu’à présent, à mettre fin à cette insurrection dans le Sinaï et aux attaques dans le reste du pays, malgré la réprimande de toute opposition islamiste dans le pays.

A propos de Le Caire©2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.