Ellen Johnson prend la présidence de la CEDEAO pour un an

La présidente du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf a été désignée, samedi 4 juin à Dakar, à la présidente tournante pour un an, à la tête de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

C’était lors de la clôture des travaux de la 49e conférence de la CEDEAO, qui s’est tenue ce week-end dans la capitale sénégalaise.

La chef de l’Etat du Libéria remplace à ce poste le président sénégalais, Macky Sall qui a pris les rênes de l’institution ouest-africaine en mai 2015 et dont le mandat est arrivé à terme. Ellen Johnson est la première femme à diriger la CEDEAO.

Parmi les défis à relever par la dirigeante libérienne figure la question de la sécurité mise à mal par des groupes terroristes Boko Haram et Al Qaïda au Maghreb islamique. Plusieurs pays ouest-africains ont été frappés ces derniers mois par des attentats terroristes (Mali, Burkina Faso, Côte d’Ivoire…). Au Mali, la situation sécuritaire est très préoccupante avec les attaques ces derniers jours contre les Casques bleus de la Mission de l’ONU (Minusma) ou les soldats de l’armée malienne, dans le nord et le centre du pays.

Face à ces groupes terroristes qui visiblement sont de plus en plus déterminés à éliminer «les ennemis de l’islam», la CEDEAO a envisagé la création d’une force régionale antiterroriste pour une meilleure efficacité contre le terrorisme.

Ellen Johnson est présidente du Libéria depuis janvier 2006. En 2011, elle avait reçu le Prix Nobel de la paix pour son combat pour la paix et les droits des femmes.

La présidence tournante de la CEDEAO s’alterne chaque année entre pays francophones et pays anglophones.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.