RDC: Un garde du corps américain de Katumbi libéré

Le garde du corps américain de l’opposant congolais, Moise Katumbi, Lewis Darryl, arrêté début mai à Lubumbashi, dans l’ex-province de Katanga, a été libéré ce mercredi 08 juin.

Lewis Darryl faisait partie des proches de Katumbi qui étaient arrêtés à Lubumbashi le 24 avril, lors d’un meeting organisé par l’ancien gouverneur de l’ex-Katanga. Accusés d’être des mercenaires de Katumbi recrutés pour planifier des opérations de déstabilisation du régime au pouvoir, ils étaient transférés et détenus à Kinshasa.

La justice congolaise a confié le présumé mercenaire Darryl à l’ambassade des Etats-Unis pour être expulsé du territoire national, selon Victor Mumba, premier avocat général de la République. Darryl «a été mis à disposition de l’ambassadeur des Etats-Unis en RDC pour qu’il puisse retourner dans son pays», a-t-il confié mercredi à la presse, à l’issue d’une réunion du Parquet général avec les représentants diplomatiques américains et les avocats de Katumbi.

L’avocat Mumba a précisé que l’enquête continuera son cours et que le retour de Darryl «dans son pays ne signifie pas que le dossier est clos pour autant».

L’ambassadeur américain, James C. Swan, a manifesté  sa satisfaction de voir le ressortissant de son pays désormais en mesure de rejoindre sa famille aux Etats-Unis et a remercié le gouvernement congolais «d’avoir respecté l’obligation» de permettre des visites consulaires à Darryl Lewis lors de sa détention.

Pour sa par l’opposant Katumbi et l’un des candidats à la présidentielle, se trouve actuellement en Europe pour des soins médicaux. Bien qu’il ait été récemment inculpé et placé sous mandat d’arrêt provisoire, il a reçu une autorisation du Procureur général de la République de se faire soigner à l’étranger. D’après ses proches, il n’a aucune intention de se soustraire à la justice de son pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.