RDC: Sept morts dans les affrontements entre les FARDC et les ADF

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) se sont affrontées lundi 13 juin, dans la matinée, aux rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF), dans la région du Nord-Kivu, à l’est du pays, faisant 6 morts parmi les rebelles et un militaire congolais.

L’information a été livrée par le porte-parole des opérations Sokola 2 de l’armée, le lieutenant Mak Azukay, précisant que les FARDC qui étaient en patrouille près du village de Kokkola, au nord de Beni (province du Nord-Kivu) s’était croisées vers 6 heures (locales) avec les éléments identifiés aux ADF, avant que les échanges de tir ne s’en suivent.

L’armée a également enregistré «deux blessés graves» dans ses rangs, au cours des combats. En plus des 6 rebelles éliminés, l’armée congolaise a capturé deux autres et saisi 5 armes AK 47, ainsi que des minutions d’une arme d’appui.

Une accalmie a été observée dans l’après-midi du lundi. Les assaillants se sont repliés dans la forêt, d’où ils étaient venus. Toutefois, les FARDC continuent de consolider leurs positions dans la région, selon Azukay.

Le trafic routier qui a été suspendu dans certaines zones pour raison de sécurité, a repris aussi dans l’après-midi, d’après des sources locales.

Les rebelles des ADF sont installés dans l’est de la RDC depuis 1995. Ils sont opposés au président ougandais, Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986 et réélu en février dernier. Ces dernières années, les rebelles se livrent au massacre de la population dans la région de Beni. L’armée congolaise, appuyée par les soldats de la Mission de l’ONU en RDC, a déjà mené plusieurs traques contre ces rebelles qui semblent résister.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.