Le Parlement ivoirien adopte le projet de nouvelle Constitution

L’Assemblée nationale ivoirienne s’est prononcée majoritairement, ce mardi, en faveur de l’avant-projet de nouvelle Constitution que le président Alassane Ouattara a soumis à son appréciation la semaine dernière.

Sur un total de 249 députés présents, 239 ont voté pour ; un score non surprenant dans la mesure où l’Assemblée nationale est constitué à 90% des députés proches de la mouvance présidentielle.

Rien n’empêchera désormais la soumission du projet à référendum le 30 octobre prochain, comme le veut le président Ouattara. D’ailleurs, à l’issue du vote des députés, le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, a souligné que «seul le peuple souverain en dernier ressort décidera du sort de cette Constitution».

Il a salué les résultats du vote et déclaré à l’adresse des députés que «vous avez fait œuvre utile en soutenant l’avant-projet» de nouvelle Constitution qui est «la stabilité de la Côte d’Ivoire que le président Ouattara recherche.»

Le combat mené jusque-là par l’opposition contre le projet ne semble pas encore donné des résultats attendus. Plusieurs formations politiques sont contre l’initiative du président et se sont surtout levées contre le fait que le projet n’ait pas fait, selon eux, l’objet d’une large consultation. Désormais, l’opposition compte mobiliser les Ivoiriens pour le «non» à la Constitution lors du référendum.

Elle reproche déjà l’obligation faite aux citoyens ivoiriens d’aller voter, dans moins de trois semaines, une Constitution, de plus de 50 pages, dont le contenu leur est encore inconnu.

Pour rappel, la nouvelle Constitution prévoit, entre autres, la création d’un Sénat et d’un poste de vice-président, ainsi que l’assouplissement des règles d’éligibilité pour l’élection présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.