Afrique: Le Maroc redevient membre de l’UA

Le 28eme sommet de l’Union Africaine (UA) qui a débuté lundi à Addis Abeba, a été marqué par la décision des chefs d’Etat de réintégrer le Maroc, une décision qui a recueilli un large soutien de la part de la communauté africaine et qui marque le couronnement de l’offensive diplomatique du Royaume en direction de ses partenaires africains.
C’est une nette victoire pour la diplomatie marocaine. Après plusieurs mois d’intenses tractations pour recueillir le plus grand nombre de voix favorables à sa réintégration, le Maroc a été proclamé lundi nouveau membre de l’organisation panafricaine. C’est le nouveau président de l’UA, le dirigeant guinéen Alpha Condé qui en a fait l’annonce lundi après-midi.
Pour les observateurs présents lundi dans la capitale éthiopienne, la volonté de la majorité des Etats africains de voir le Maroc réintégrer l’UA a primé sur la demi-dizaine de pays, conduits par l’Algérie, qui voulaient que cette adhésion soit retardée.
Rabat a en outre accueilli cette décision comme une victoire face à son voisin algérien qui a longuement bataillé pour que le Royaume reste au ban de l’organisation panafricaine.
L’Algérie nourrit une hantise du Maroc du fait de leur différend sur le Sahara. En effet, en 1984, le Maroc avait quitté l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), ancêtre de l’actuelle UA, en signe de protestation contre l’adhésion de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD).
Il s’agit d’un état fantoche proclamé par le mouvement Polisario qui, avec le soutien de l’Algérie, revendique les territoires sahariens du Royaume. L’Algérie, qui soutient financièrement et diplomatiquement le Polisario, s’opposait donc à la réintégration du Maroc au sein de l’UA afin que le sort de sa RASD ne soit pas remis en cause.
Toutefois, malgré l’intense lobbying d’Alger pour contrer l’initiative marocaine, Rabat a réussi à avoir le dernier mot. Les spécialistes estiment désormais que le sort de la RASD au sein de l’UA est fortement compromis du fait de la majorité écrasante des pays qui soutiennent le Royaume.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.