Maroc : Mohammed VI s’apprête à une nouvelle tournée en Afrique

Le Roi du Maroc devrait entamer incessamment une nouvelle tournée africaine, qui le mènera dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, mais aussi en Afrique australe, région qui revêt une importance stratégique à l’heure des changements que vit le continent.

C’est une tournée un peu particulière qu’entame cette semaine le Roi Mohammed VI en Afrique. En effet, au programme de son périple figurent le Ghana et la Zambie. Deux pays connus pour leur position hostile au Maroc sur la question du Sahara, la région Sud disputée au Royaume par le mouvement séparatiste du Polisario, avec le soutien de l’Algérie.

Le Ghana et la Zambie font partie de la douzaine de pays africains qui reconnaissent la république du Sahara (RASD), une entité théorique autoproclamée par le Front Polisario avec le soutien d’Alger, mais non reconnue par l’ONU.

D’après des sources proches du dossier, le souverain marocain cherche à agrandir le cercle des partenariats économiques du Maroc avec les autres pays du Continent. A cet effet, il vise plus particulièrement les pays soutenant l’Algérie et le Front Polisario.

Adossé à une longue expérience de coopération avec les pays d’Afrique subsaharienne et d’Afrique de l’Ouest, Mohammed VI vise à présent les pays d’Afrique de l’Est, à travers notamment le développement de relations solides et la conclusion d’accords de partenariats économiques ambitieux.

Un forum économique maroco-ghanéen a ainsi été organisé il y a quelques jours à Accra, entre les opérateurs économiques des deux pays. L’objectif est de permettre un rapprochement entre les deux pays.

Les grandes entreprises marocaines représentent le fer de lance de la diplomatie marocaine. Les nombreux accords économiques conclus durant ces dernières années entre plusieurs pays d’Afrique et le Maroc en sont l’illustration.

Savamment préparée par Rabat, cette offensive économique en Afrique a d’ores et déjà porté ses fruits. De nombreux pays qui soutenaient jusque là le Polisario, ont revu radicalement leur position. Le dernier exemple en date a été la Tanzanie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.