Attaques xénophobes en Afrique du Sud : Abuja exige la protection des Nigérians et autres Africains

Le gouvernement nigérian a mis en garde contre les attaques xénophobes en Afrique du Sud et a exhorté Pretoria à prendre des mesures nécessaires pour assurer la protection non seulement des Nigérians, mais aussi d’autres ressortissants africains vivant sur le sol sud-africain.

C’est par la voix d’Abike Dabiri Erewa, conseillère spéciale du Président Muhammadu Buhari, en charge des affaires étrangères et de la diaspora, que les autorités sud-africaines ont été saisies et interpellées, en rapport avec les violences contre les étrangers d’origine africaine.

«Nous avons perdu environ 116 Nigérians au cours des deux dernières années et en 2016 seulement, environ 20 ont été tués. C’est inacceptable pour le peuple et le gouvernement du Nigeria», a déploré la conseillère dans sa note envoyée aux autorités sud-africaines.

Dabiri-Erewa a également attiré l’attention de l’Union Africaine (UA) sur une autre possible attaque xénophobe contre les étrangers qui pourrait avoir lieu les 22 et 23 février, toujours en Afrique du Sud.

En direction des Nigérians résidant en Afrique du Sud, la conseillère du président a appelé à la prudence, tant que leur protection n’est pas encore totalement assurée par les autorités locales.

Sur place, la diaspora africaine s’est réunie dimanche 19 février à Johannesburg pour réfléchir sur les moyens susceptibles d’enrayer l’escalade de violences à l’encontre des étrangers. Citoyens sud-africains, activistes ou encore membres d’ONG ont aussi pris part à cette rencontre pour exprimer leur solidarité envers les étrangers.

Selon les témoignages, lors de la dernière attaque xénophobe, la semaine passée, des maisons et des commerces ont été brûlés, tandis que les occupants ont été chassés.

La conseillère spéciale du Président Buhari a prévenu que d’autres attaques sans aucune intervention des autorités sud-africaines pourront avoir des conséquences désastreuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.