Dépenses militaires: L’Algérie premier en Afrique

Le classement « Sipri » des dépenses militaires mondiales a classé l’Algérie en tête de classement en Afrique en termes d’importation d’armements, une situation qui ne fait que s’intensifier d’année en année malgré les graves problèmes économiqus et sociaux en Algérie depuis la chute du prix du pétrole.

L’Institut International de Recherche sur la Paix de Stockholm (SIPRI) a ainsi rendu public en début de semaine son rapport concernant les dépenses militaires mondiales. Il en ressort que l’Algérie reste en 2016 le premier pays d’Afrique avec des achats estimés à quelque 10,654 milliards de dollars.

Ces dépenses militaires considérables sont principalement motivées par la volonté d’Alger de dépasser militairement son voisin, le Maroc. Les deux pays sont en effet opposés sur la question du Sahara Occidental, la région Sud du Maroc revendiquée par le mouvement séparatiste du Polisario avec le soutien actif de l’Algérie.

Pour maintenir son avance sur son voisin de l’Ouest, l’Algérie dépense sans compter en important à tour de bras des armements souvent sophistiqués et donc coûteux. Le Maroc, dépourvu de ressources en pétrole ou en gaz, tente de maintenir l’équilibre militaire, mais n’a dépensé que 3,293 milliards, se classant tout de même quatrième en Afrique, selon le SIPRI.

Toutefois, malgré cet écart dans les dépenses militaires entre les deux voisins maghrébins, les spécialistes estiment que le Maroc reste la principale puissance de la région. En effet, les dépenses frénétiques de l’Algérie visent à compenser un manque de qualité au niveau des capacité humaines de leur armée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.