La chef de la diplomatie ghanéenne attendue à Tunis pour une visite de travail

La ministre ghanéenne des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale, Shirley Ayorkor Botchwey est attendue les 18 et 19 février à Tunis, pour une visite de travail en Tunisie, à l’invitation du chef de la diplomatie tunisienne.

«La visite intervient dans le cadre de notre souci de développer la coopération bilatérale avec ce pays frère dans divers domaines, en particulier ceux à priorité commune dont le commerce, l’agriculture, l’industrie, l’enseignement supérieur, la santé, la jeunesse, le sport, l’information et la technologie de la communication et l’énergie», précise un communiqué officiel du ministère tunisien.

«La visite de la ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale de la République du Ghana est également l’occasion d’établir un mécanisme de consultations politiques entre les diplomaties des deux pays, ainsi que d’actualiser le cadre juridique régissant les relations bilatérales» avec la Tunisie.

Tunis «tient également à renforcer ses relations avec les pays d’Afrique subsaharienne, qui ont un potentiel considérable dans divers domaines», notamment après l’adhésion de la Tunisie, le 4 juillet 2017, en tant qu’observateur, à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)», détaille le ministère tunisien des Affaires étrangères.

Le Ghana, qui est la deuxième économie au sein de la CEDEAO et l’un des principaux partenaires commerciaux de la Tunisie en Afrique subsaharienne depuis 2012, enregistre un taux de croissance annuel de 6,7%.

De son côté, l’économie tunisienne a enregistré une croissance de 2,5% en 2018, contre 2,2% au quatrième trimestre de la même année, selon les données publiées vendredi dernier, par l’Institut national de la statistique (INS).

Les deux pays affichent un chiffre d’affaires commercial de 66,5 millions de dinars (environ 22,2 millions de dollars) au cours des neuf premiers mois de 2018.

La Tunisie a mené du 13 au 17 janvier 2019 une Mission économique multidisciplinaire dans la capitale ghanéenne, Accra, dirigée par le secrétaire d’Etat tunisien chargé de la diplomatie économique et à laquelle ont participé plus de 20 institutions tunisiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.