RDC : Les camps Kabila et Tshisekedi d’accord pour un gouvernement d’entente

Les camps du président sortant de la République Démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila et de son successeur, Félix Tshisekedi, viennent de parapher un accord qui doit ouvrir la voie à la formation d’un gouvernement d’entente.

Il a été signé ce mercredi par Néhémie Mwilanya Wilondja, coordonnateur du Front commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila, et Jean-Marc Kabund, président intérimaire de l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social) de Félix Tshisekedi, pour le compte du Cap pour le changement (CACH).

A travers cet accord, les deux plateformes politiques «affirment leur volonté commune de gouverner ensemble dans le cadre d’une coalition gouvernementale» peut-on lire dans le document.

La formation d’un nouveau gouvernement était sujette à polémique entre les deux parties. Le FCC qui revendique la majorité au parlement, exigeait la nomination d’un Premier ministre issu de ses rangs. Mais le CACH se référait à un passage de la Constitution, souhaitant plutôt la nomination d’un «informateur» en vue de déterminer la majorité.

Ce problème a été finalement résolu, puisque le texte de l’accord recommande à Kabila «d’accomplir les devoirs de sa charge permettant au Chef de l’Etat de procéder à la désignation du Formateur du gouvernement», et au président Tshisekedi «de nommer diligemment le Formateur du gouvernement».

Pendant ce temps, l’opposant et candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre dernier, Martin Fayulu, se considérant comme «président élu», a annoncé qu’il ne siègera pas comme député.

«Je suis le président élu et je me considère en tant que tel. Je ne peux pas être et président élu et député», a-t-il insisté, renonçant ainsi à son mandat parlementaire renouvelé lors des dernières législatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.