Brazzaville et Paris redynamisent leur partenariat dans le sceteur de la santé

La République du Congo-Brazzaville et la France ont convenu de redynamiser leur coopération dans le secteur de la santé en luttant, notamment, contre les épidémies et en renforçant les relations entre leurs chercheurs des deux pays, aux termes d’une Feuille de route signée ce week-end à Brazzaville.

La feuille de route signée par la ministre congolaise de la Santé et de la Population, Jacqueline Lydia Mikolo et l’ambassadeur de la France au Congo, Bertrand Cochery «permettra au Congo de bien s’inscrire dans l’innovation en matière de lutte contre les épidémies».

Elle permettra également de renforcer des relations entre par le biais du réseau des Instituts Pasteur et les chercheurs congolais», a indiqué le diplomate français, en signant le document.

«Concernant la santé, a-t-il ajouté, la France accompagnera le Congo dans pas mal de secteurs, que ça soit dans les organisations non gouvernementales ou le Centre hospitalier universitaire, à travers l’Agence française de développement».

L’environnement, l’enseignement supérieur et la recherche figurent également en bonne place dans la feuille de route, a souligné l’ambassadeur, estimant qu’«on ne peut penser santé sans trouver une solution au dérèglement climatique».

Pour sa part, la ministre de la Santé et de la Population, Jacqueline Lydia Mikolo, s’est réjouit de la signature de la feuille de route qui, en plus de booster la coopération sanitaire entre Brazzaville et Paris, va contribuer à l’amélioration des prestations des soins prodigués aux Congolais.

Dans le cadre du renforcement de cette coopération sanitaire, les présidents des deux pays avaient convenu de raffermir leur collaboration, lors du sommet de la Francophonie, à Erevan, en Arménie en 2018. Ce renforcement vise les secteurs de la santé, de l’environnement, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *