Mohamed El Kettani et Ethiopian Airlines, les grands champions de l’Africa CEO Forum 2019

La 7ème édition de l’Africa CEO Forum, dont les travaux ce sont achevés ce mardi à Kigali, a sacré le Président-directeur général d’Attijariwafa bank, Mohamed El Kettani, CEO africain de l’année.

En recevant sa distinction, le meilleur chef d’entreprise de l’année a réitéré son amour pour le contient, déclarant que «nous aimons l’Afrique, notre continent, qui nous le rend bien».

La compagnie aérienne Ethiopian Airlines a été choisie comme «champion africain» de l’année, deux semaines après le crash de l’un de ses Boeings qui a coûté la vie à 157 personnes. Un « vote de confiance » pour l’entreprise présente dans 40 pays africains, a salué son directeur général d’Ethiopian Airlines, Tewolde Gebre Mariam.

«Merci à tous pour le fort vote de confiance que constitue ce prix, alors que nous traversons le plus dur et le plus éprouvant challenge de notre histoire », a déclaré Tewolde Gebre Mariam.

D’autres importantes entreprises africaines ont été également récompensées durant le forum. Le spécialiste nigérian de la logistique Kobo360 Inc a été désigné «Disrupter africain de l’année».

La banque nigériane Access Bank, dont les femmes occupent 30 % des postes des administrateurs de ses six filiales, a été récompensée pour ses efforts en faveur de la promotion du leadership féminin (Gender leader of the year).

Le français Engie Africa, qui a consacré 380 millions d’euros en acquisitions et investissements sur le continent ces dernières années, a été élu «compagnie internationale de l’année», pour son « impact significatif sur les communautés locales dans un secteur particulièrement important pour le développement économique de l’Afrique ».

Quelque 1500 participants provenant de 70 pays, dont des chefs d’Etats, représentants d’institutions gouvernementales et dirigeants d’entreprises africaines et internationales ont pris part à cet évènement.

Par ailleurs, l’Africa CEO Forum 2019 a été l’occasion de publier le premier baromètre dédié au secteur privé africain. Cette étude souligne l’optimisme des dirigeants du secteur privé, qui comptent notamment sur les perspectives qu’offrira la future zone de libre-échange continentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.