France : L’incendie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris est maîtrisé

Les pompiers de Paris ont annoncé mardi matin, que l’incendie qui a ravagé Notre-Dame est «complètement maîtrisé et qu’il est partiellement éteint avec des restes de foyers résiduels à éteindre».

L’incendie s’est déclaré hier lundi vers 19h, dans les combles de la cathédrale. Le feu s’est propagé extrêmement vite à une grande partie du toit, dévorant la charpente.

Environ 400 pompiers ont été mobilisés avec 18 lances à incendie. Ils n’ont par contre pas utilisé de canadairs sur le bâtiment pour éviter l’effondrement de l’intégralité de la structure.

Une bonne partie du toit a été réduite en cendres et la flèche de la Cathédrale, l’un des symboles de Paris avec ses 93 mètres de hauteur, s’est effondrée. Par contre, les deux tours ont été sauvées et la structure préservée dans sa globalité. Le dispositif engagé est maintenu.

Peu avant minuit, le président français Emmanuel qui s’était rendu sur les lieux a promis que la cathédrale serait rebâtie. La Fondation du patrimoine va lancer une «collecte nationale» pour la reconstruction de Notre-Dame.

Eric Fischer, directeur de la Fondation de l’Oeuvre Notre-Dame qui veille sur la Cathédrale de Strasbourg, a expliqué qu’il faudra des décennies pour la reconstruire.

Les causes de cet incendie ne sont pas encore connues. Le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête pour «destruction involontaire par incendie».

Les enquêteurs ont entendu hier les ouvriers du chantier en cours sur le toit du monument. Une source proche du dossier a précisé que la piste d’un départ de feu accidentel depuis le chantier en cours sur le toit de la cathédrale «retient l’attention des enquêteurs en l’état des investigations».

Le feu semble être parti au niveau d’échaffaudages installés sur le toit de l’édifice, en travaux depuis plusieurs mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.