Mogherini appelle les Etats de l’UE à redéployer leurs navires de guerre en Méditerranée

La commissaire européenne en charge des Affaires étrangères, Federica Mogherini a appelé mardi les Etats de l’Union Européenne (UE) à déployer de nouveau leurs navires de guerre en mer Méditerranée de sorte à permettre à l’opération militaire Sophia de combattre les trafics d’armes et de pétrole en Libye.

«Sans navires, Sophia n’est pas à même de remplir sa mission qui consiste à faire respecter les embargos sur les armes et sur le pétrole en Libye», a soutenu Federica Mogherini lors d’une discussion au Parlement européen à Strasbourg.

«C’est la responsabilité des Etats membres, c’est leur choix. J’espère qu’ils vont se raviser dans les semaines qui viennent. Cela aurait du sens», a-t-elle ajouté, avant de rappeler qu’elle avait «recommandé aux Etats membres de ne pas retirer les navires qui opèrent dans les eaux internationales, car ils étaient très dissuasifs contre les passeurs».

Fin mars dernier, le mandat de l’opération Sophia a été prolongé de six mois, soit jusqu’au 30 septembre prochain, mais avec une «suspension temporaire du déploiement des moyens navals de l’opération» à cause du refus de l’Italie, qui dirige cette mission, de permettre le débarquement dans ses ports de migrants sauvés en Méditerranée.

L’opération militaire Sophia a été initiée en 2015 suite à plusieurs naufrages, avec pour objectif de combattre les réseaux de passeurs de migrants en Méditerranée. Elle a aussi pour mandat de faire respecter les embargos sur les armes et les ventes de pétrole imposées à la Libye par l’ONU.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.