Le Maroc poursuit la modernisation de son administration

Le ministère marocain de l’intérieur a annoncé ce lundi, la poursuite du chantier de généralisation du guichet numérique unique des autorisations d’urbanisme et économiques.

Il a précisé que ce projet se veut un levier de simplification et de digitalisation des procédures, de renforcement de la traçabilité et d’amélioration des prestations rendues au citoyen et à l’entreprise.

Ce chantier, explique la Direction générale des collectivités locales dans un communiqué, s’inscrit dans le cadre de l’utilisation des nouvelles technologies comme levier d’amélioration de l’accès du citoyen et de l’entreprise aux prestations dématérialisées.

Cette direction qui relève du ministère de l’intérieur explique que l’objectif ultime de la plateforme est de permettre une gestion numérique fluide, traçable et transparente des autorisations administratives liées aux domaines urbanistique et économique.

«Le processus de traitement sera totalement dématérialisé et ce, du dépôt de la demande d’autorisation par le requérant jusqu’à sa signature électronique par le président de la commune concernée, en passant par les membres de la commission, qui instruisent de manière digitale les dossiers, enregistrent leurs observations et signent électroniquement leurs avis», lit-on dans le texte.

La même source précise que cette dématérialisation représente plusieurs avantages pour l’administration publique notamment la réduction des charges de fonctionnement, le renforcement de la transparence, l’amélioration du recouvrement, la maîtrise des dépenses publiques, la modernisation du corps de l’Etat, et un meilleur service pour les citoyens et les entreprises.

Le projet de généralisation du guichet numérique unique des autorisations d’urbanisme et économiques, est un pan du programme «E-gouvernement» érigé en tant qu’axe prioritaire dans le cadre de la stratégie Maroc Numeric 2013.

Cette stratégie a pour objectifs de rapprocher l’administration des citoyens et des entreprises et d’améliorer l’environnement des affaires, en termes d’efficacité, de qualité et de transparence à travers la mise en place de plusieurs centaines de services et projets «E-gouvernement».

Grace à cette stratégie, le Maroc a connu ces dernières années une grande avancée technologique dans la dématérialisation des flux financiers et des services administratifs publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.