L’octroi de la nationalité russe facilitée pour les habitants de l’Est de l’Ukraine

Le président russe Vladimir Poutine a signé hier mercredi un décret permettant l’octroi de passeports russes, à travers une procédure simplifiée, aux habitants des entités séparatistes de l’Est ukrainien. Cette mesure, prise quelques jours à peine après l’élection en Ukraine de Volodymyr Zelensky devrait refroidir la volonté de « relancer » le processus de paix dans l’est du pays du nouveau président ukrainien.

Le décret présidentiel russe a été mis en ligne par le Kremlin. Il stipule que les habitants de « certaines parties » des régions ukrainiennes de Donetsk et de Louhansk, soit ceux résidant dans les « Républiques populaires » des mêmes noms, pourront obtenir la nationalité russe  grâce à une procédure accélérée et même s’ils ne remplissent pas les critères habituellement requis, comme une résidence de plus de cinq ans sur le territoire russe ou l’obligation de renoncer à sa nationalité d’origine.

Moscou a mis en avant des raisons « humanitaires », notamment la « protection des droits et des libertés de la personne et du citoyen », pour justifier cette décision. Mais le message envoyé au nouveau président ukrainien est sans équivoque : la Russie ne lui fera pas de cadeaux, à moins d’obtenir de sérieuses concessions, avant de parvenir à la paix.

Car le décret signé hier mercredi est en contradiction directe avec la lettre et l’esprit des accords de Minsk qui, qoique au point mort depuis 2016, prévoient une réintégration de ces territoires aujourd’hui subordonnés à Moscou mais dont les habitants sont toujours légalement des citoyens ukrainiens, dans le giron ukrainien. Le président ukrainien a réagi au décret russe en appelant dans un communiqué la communauté internationale à « un renforcement de la pression diplomatique et des sanctions contre la Russie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.