Les détenus au Gabon passent pour la première fois leur baccalauréat

Pour la première fois au Gabon, des détenus ont été autorisés à passer leur examen du baccalauréat, parmi les 20.450 candidats gabonais qui convoitent ce diplôme cette année.

Au total, ils sont neuf détenus autorisés à affronter les épreuves du Baccalauréat qui ont commencé le 25 juin. Huit d’entre eux, candidats de la série A1, composent au centre de collège Quaben tandis que l’unique candidat de la série B, tentera d’obtenir son précieux sésame au centre du lycée Mbélé à Nzeng-Ayong.

Un programme spécial a été mis en place pour ces détenus candidats aux examens nationaux, notamment le baccalauréat et le brevet d’étude. Pour l’occasion, les candidats spéciaux, âgés de 22 à 38 ans, vont «bénéficier d’un allègement au niveau du règlement intérieur de la prison», explique le Capitaine Louis Marie Fouo, directeur-adjoint de la Prison centrale de Libreville.

Ils étaient au total plus d’un vingtaine de candidats, mais seulement une dizaine a réussi les tests de pré-sélection. Le lieutenant-colonel Gabriel Assoumou Ella, directeur de la Prison centrale de Libreville, explique que «l’équipe de surveillants a procédé à une petite sélection en interne».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.