Maroc : La transparence dans les établissements publics

Dans un souci de renforcer la transparence dans les établissements publics, les délais de paiement de chaque établissement public seront publiés de manière transparente, à partir d’octobre prochain, a annoncé le ministre marocain de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, lors de son passage devant les parlementaires le mardi 2 juillet.
En réponse à une question orale sur «la recrudescence du nombre d’entreprises menacées de faillite pour manque de liquidité», présentée par le groupe Istiqlalien pour l’unité et l’égalitarisme à la Chambre des conseillers, Mohamed Benchaâboun a indiqué que le taux d’intérêt en cas de retard de paiement a été revu à la hausse, pour atteindre 5,25% en 2019 et 2020 et sera de 6,25% à compter de janvier 2021.
Benchaâboun a en outre, assuré qu’une série de mesures, visant à réduire les délais de paiement, ont été prises, précisant que son département a adressé en ce sens, le 18 septembre dernier, une circulaire aux gestionnaires des établissements et entreprises publics et lancé une plateforme électronique «Ajal» dédiée au traitement des plaintes.
Il faut rappeler que lors de la deuxième réunion de l’Observatoire des délais des paiements (ODP), tenue en juin dernier, il a été révélé que les délais de paiement ont réduit entre 2017 et 2018, de 14 jours pour les administrations et les Établissements et entreprises publics (EEP) et de 19 jours pour les collectivités locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.