L’inflation au Zimbabwe atteint 175,7% en juin

Le taux d’inflation au Zimbabwe a augmenté de 77,81% en juin 2019, pour s’établir à 175,66%, soit le plus haut niveau enregistré en 10 ans, a annoncé le Bureau national des statistiques du Zimbabwe (ZIMSTAT).

Ce pays d’Afrique australe est confronté à de graves pénuries de devises pour importer du carburant, de l’électricité et des matières premières.

Les données officielles publiées par ZIMSTAT montrent que l’indice des prix à la consommation a presque doublé entre mai et juin 2019, passant de 97,85% à 175,66%.

Cette augmentation s’explique par la forte hausse du coût des produits de base au cours du mois de juin, les prix de certains produits ayant augmenté jusqu’à 200%, selon le ZIMSTAT.

Cette nouvelle hausse de l’inflation intervient, moins de trois ans, après la fin d’une période de déflation qui avait conduit à une baisse générale des prix dans le pays d’Afrique australe. D’après les statistiques, les prix des aliments, des vêtements, du mobilier et des soins de santé ont tous augmenté de plus de 200 % en juin par rapport à l’année précédente.

Quelques semaines plus tôt, les autorités avaient annoncé que le RTGS, la monnaie intermédiaire, serait désormais la seule monnaie ayant cours légal dans le pays.

Cette décision, qui a entraîné la suspension du dollar américain, adopté en 2008 pour contrer l’hyperinflation, devrait conduire au retour du dollar zimbabwéen, d’ici à la fin de l’année.

La pénurie de devises a également aggravé la crise de l’électricité, avec des délestages dont la durée pouvait atteindre 16 heures dans la plupart des régions du pays.

La non disponibilité de l’électricité a augmenté le coût des marchandises, la plupart des entreprises ayant eu recours à des groupes électrogènes diesel pour leur production.

D’après l’expert, l’inflation annuelle pourrait, à terme, se situer entre 200% et 300%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.