RDC-Ebola : Le patient diagnostiqué à Goma est décédé

Le premier cas d’Ebola enregistré à Goma, plus grande ville touchée par l’actuelle épidémie de la fièvre hémorragique dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), est décédé lors de son transfert vers l’agglomération de Butembo, a annoncé mardi, le gouverneur de la province du Nord-Kivu Carly Nzanzu.

« Malheureusement je peux vous confirmer la mort du patient en cours de route en allant à Butembo», un des foyers de l’épidémie, a confié le gouverneur à la presse locale.

«Goma est un avertissement parce que chaque fois que la maladie se déplace, elle peut s’établir ailleurs», a averti lundi à Genève, le responsable des situations d’urgence de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Mike Ryan.

La fièvre hémorragique a tué 1.668 personnes en RDC, depuis sa réapparition le 1er août dernier, selon le ministère congolais de la Santé.

Diagnostiqué dimanche après-midi à Goma, l’homme est présenté par les autorités comme un pasteur d’une Eglise chrétienne qui avait présenté les premiers symptômes le mardi 9 juillet avant de voyager le vendredi 12 juillet en bus de Butembo vers Goma.

Originaire de Bukavu (Sud-Kivu), il est arrivé à Butembo début juillet, oùil avait prêché dans sept églises où il avait touché des fidèles, y compris des malades, d’après le ministère de la Santé.

Le passage de la frontière entre Goma et Gisenyi (Rwanda) est l’un des plus utilisés dans la région: des milliers de personnes l’empruntent chaque jour.

Même si aucun cas d’Ebola n’a été signalé au Rwanda, il est vital que les Rwandais agissent pour aider à éviter le développement d’Ebola, a ajouté le ministère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.