La Côte d’Ivoire déploie son armée pour une fin d’année paisible

Les autorités sécuritaires ivoiriennes ont annoncé le renforcement du dispositif sécuritaire militaire dans les zones frontalières du pays en vue d’assurer une sécurisation optimale en cette période de fin d’année jugée sensible.

« Il s’agit pour les militaires d’exécuter de manière efficace leur mission de protection des populations et de leurs biens », a déclaré le ministre ivoirien de la Défense, Paul Koffi Koffi qui annonçait dimanche, la décision de mobilisation des forces de sécurité. Il a aussi précisé qu’au delà des frontières, la mobilisation de l’armée dans toutes ses composantes concernait tout le pays.

Des propos confirmés par le chef d’état- major général des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), le général Soumaïla Bakayoko, présent aux côtés du ministre au moment de sa conférence de presse. « Toutes les casernes sont en alerte et l’armée veille sur les populations et sur l’intégrité du territoire », a-t-il ajouté.

En Côte d’Ivoire, les fins d’années avec leurs nombreuses activités, festives pour la plupart, sont en général accompagnées d’agressions meurtrières. Parmi les auteurs de ces crimes qui créent une atmosphère d’insécurité, figurent les bandes armées de « coupeurs de route » dont les opérations criminelles se sont multipliées ces dernières années.

Leurs récents actes remontent au week-end dernier, où ils ont abattu un homme, responsable d’une coopérative, et pillé les passagers d’un minicar. Les mesures révélées par le ministre Koffi concernent aussi la pourchasse de ces « coupeurs de route ».

A noter qu’en novembre 2013, une opération militaire d’envergure nationale baptisée « Téré » avait été lancée pour lutter contre ce phénomène des coupeurs de route et contre le banditisme d’une manière générale, sans donner les résultats escomptés.

Mais la population n’a pas d’autres choix que de compter encore sur l’armée et les services de sécurité pour prévenir les agressions particulièrement en cette période festive de fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.