Kenya : Au moins 52 morts dans des intempéries

Au moins 52 personnes sont mortes dans des glissements de terrain au Kenya, suite aux pluies torrentielles qui se sont abattues sur l’ouest du pays depuis vendredi, selon un nouveau bilan communiqué lundi à la presse par le gouverneur du comté de West Pokot, John Lonyangapuo.

«Le nombre confirmé des morts est à présent de 52», a déclaré John Lonyangapuo, gouverneur de ce comté frontalier de l’Ouganda, à environ 350 km au nord-ouest de Nairobi. Un précédent bilan établi ce week-end de sources officielles, faisait état de 29 victimes dans cette région.

Des inondations touchent plusieurs pays en Afrique de l’Est. Ainsi en Tanzanie voisine, au moins dix personnes se sont noyées dans la nuit de vendredi à samedi, emportées par une rivière en crue dans l’extrême ouest du pays, dans le district de Mwanza.

Les précipitations ont aussi fait des dizaines de milliers de déplacés en Somalie, submergé des villes entières au Soudan du Sud et fait plusieurs morts en Ethiopie depuis début octobre.

Actuellement, les eaux bordant l’Afrique de l’Est sont plus chaudes que la normale à cette période de l’année, ce qui provoque une évaporation accrue, l’air humide qui circule vers le continent se transformant ainsi en pluie.

En Afrique centrale, au moins 50.000 personnes ont été sinistrées par des inondations provoquées par de fortes pluies, le long du fleuve Congo, conduisant le gouvernement congolais à décréter «l’état de catastrophe naturelle et d’urgence humanitaire».

Ces inondations ont occasionné des pertes en vies humaines, dont le nombre n’a pas été communiqué par les autorités, ainsi que des dégâts matériels importants.

Au nord-ouest de la République démocratique du Congo voisine, les autorités et les humanitaires ont annoncé le lancement vendredi «d’interventions massives» au profit de 300.000 personnes sinistrées par les inondations provoquées par la crue de la rivière Ubangi et des pluies.

Les deux Congo vivent depuis début octobre, la grande saison des pluies qui ne connaîtra de répit que fin décembre, selon les prévisions des autorités des deux pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.