Coronavirus : Un deuxième cas confirmé au Sénégal

Le Sénégal a confirmé mardi un deuxième cas de coronavirus, sur un Français de 80 ans arrivé samedi dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

« Il s’agit d’un résident français âgé de 80 ans, vivant à Sarcelles, dans la banlieue parisienne, arrivé au Sénégal le 29 février 2020 », a indiqué dans un communiqué le ministère de la Santé.

L‘état du patient, suivi au service des maladies infectieuses de l’hôpital de Fann, à Dakar, est « stable » et « toutes les dispositions ont été prises pour identifier les personnes contacts et assurer leur prise en charge », selon le ministère

Le ministre de l’Intérieur a décidé mardi « de reporter jusqu‘à nouvel ordre » un évènement culturel de trois jours, prévu à partir du 6 mars dans la commune de Linguère (nord), dont il est le maire. Le report est destiné à « faire face à la propagation du coronavirus récemment enregistré au Sénégal », a annoncé le ministre sur Twitter.

Au  Nigeria, le Parlement a approuvé mardi à l’unanimité un congé de deux semaines pour tous ses élus, pour garantir leur « sécurité » face au coronavirus dont un cas a été déclaré la semaine dernière à Lagos.

Le Maroc a annoncé dans la soirée de lundi son premier cas de coronavirus virus. Il s’agit d’un ressortissant marocain revenu il y a peu d’Italie.Son état de santé « est stable et ne suscite pas d’inquiétudes », a rassuré le chef du gouvernement marocain Saad Eddine El Othmani.

Ce lundi, la Tunisie a elle-aussi annoncé son premier cas du nouveau coronavirus. Il s’agit du premier cas confirmé dans le pays.

Avec le Maroc et la Tunisie, l’Afrique du Nord devient la région africaine la plus touchée par le virus. Les premiers cas sur le continent avaient  été détectés en Egypte, puis en Algérie. Des annonces qui viennent mettre à mal l‘économie de ces pays alors que la saison touristique s’y ouvre, notamment en Tunisie ou encore en Egypte.

« Au cours des dernières 24 heures, il y a eu près de neuf fois plus de cas de Covid-19 signalés en dehors de la Chine qu’en Chine », a déclaré lundi lors d’une conférence de presse le directeur de l’Organisation mondiale de la santé Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.