Le président malgache fait la promo d’un remède à base de plantes contre le Covid-19

Le président malgache Andry Rajoelina a affirmé mercredi soir qu’un remède à base de plantes était susceptible de soigner les malades atteints du Covid-19 qui a contaminé près d’un million de personnes et fait plus de 86.000 morts dans le monde.

«J’ai reçu une lettre le 24 mars, indiquant que Madagascar possède le remède qui pourrait, au conditionnel car on doit encore le prouver, guérir le coronavirus (…) Cette plante médicale peut tout à fait guérir le coronavirus», a-t-il assuré au cours d’une émission télévisée.

«On va faire les essais et je suis convaincu que Madagascar va trouver ce remède», a poursuivi le chef de l’Etat, assurant que des scientifiques et des laboratoires de plusieurs pays étaient prêts à y participer. «On peut changer l’histoire du monde entier», a-t-il promis.

Le président malgache a décrété un confinement de 15 jours jusqu’au 19 avril dans la capitale Antananarivo et les villes de Toamasina (est) et de Fianarantsoa (centre) pour freiner la propagation du virus a été prolongé pour une durée de 15 jours dans ces régions, où le bilan des contaminations au coronavirus a été de nouveau revu à la hausse.

Madagascar compte 93 personnes infectées, et 11 guérisons et aucun décès depuis le début de l’épidémie dans la Grande Ile.

Les mesures prises par le président Malgache dans la gestion de l’épidémie, pas toujours respectées, ont été vivement critiquées par la patronne d’un journal malgache qui l’a traité « d’assassin ».

Arphine Rahelisoa, Directrice de la publication du journal « Valisoa », proche du chef de file de l’opposition, Marc Ravalomanana, a été placée en détention, et est poursuivie pour « incitation à la haine » envers le chef de l’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.