Côte d’Ivoire : Ouattara met fin au monopole dans la distribution d’eau et d’électricité

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a annoncé dimanche que son gouvernement compte «mettre fin au monopole» des sociétés de distribution d’électricité et d’eau et libéraliser ces secteurs clés, dans l’objectif de réduire le coût élevé des factures de l’eau et de l’électricité.

«Nous avons décidé de mettre fin au monopole de la CIE et de la SODECI», a déclaré le chef de l’Etat lors des célébrations de la fête du Travail, devant les cinq centrales syndicales de Côte d’Ivoire qui avaient déjà dénoncé «le malaise» provoqué par la hausse du coût de l’électricité chez les citoyens.

Ouattara et son gouvernement estiment que les coûts d’eau et d’électricité pèsent lourd sur la population qui a déjà du mal à faire face au prix croissant des denrées alimentaires. La fin du monopole de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) et de la Société de distribution d’eau en Côte d’Ivoire (SODECI) et, par conséquent, l’ouverture de la concurrence sont ainsi envisagées comme solutions pour amoindrir le coût des factures de l’eau et de l’électricité.

Un appel à candidatures a été lancé dans la foulée à l’intention de nouveaux opérateurs qui souhaiteraient investir dans les secteurs visés. «Je lance un appel à tous ceux qui souhaitent venir investir dans ces secteurs de le faire pour que nous ayons une saine compétition qui permettra de maîtriser les prix et de baisser le coût de l’électricité», a poursuivi le président.

Le gouvernement ivoirien avait pris, il y a quelques mois, sous la pression des bailleurs internationaux, une décision d’augmenter les tarifs d’électricité.  Mais la décision a été mal appliquée, selon Ouattara.

«Nous avons découvert que la décision gouvernementale n’a pas été correctement appliquée et que certains abonnés ont connu une hausse plus élevée que celle initialement prévue allant jusqu’à 30%, 40% voire 50%», a-t-il déploré, tout en annonçant «l’annulation pure et simple» de cette décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.