Mali : Le groupe jihadiste Ansar Dine revendique l’attaque contre des casques bleus de la Minusma

Le groupe Ansar Dine a revendiqué jeudi 19 mai l’attaque meurtrière contre des casques bleus de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma), perpétrée la veille dans la région de Kidal, au nord-est du Mali, et qui a coûté la vie à cinq soldats, selon un communiqué de la Minusma.

Il s’agit de militaires du contingent tchadien qui escortaient un convoi logistique et qui ont été pris dans une embuscade. «Après avoir heurté un engin explosif, le convoi a été la cible de tirs», précise le communiqué qui fait aussi part de trois soldats grièvement blessés.

«Suite à l’attaque, trois suspects ont été capturés et seront remis aux autorités compétentes», souligne également le document la Minusma.

Un responsable du groupe Ansar Dine, Nourredine Ag Mohamed, revendiquant l’assaut, a déclaré que «nos moujahidines ont attaqué sur notre terre d’islam de l’Adrar des Ifoghas (région de Kidal) des militaires qui travaillent dans le regroupement international contre nous», et «de nombreux ennemis sont restés couchés pour toujours».

Les autorités maliennes et la Minusma ont fermement condamné l’attaque. Le chef par intérim de la Mission de l’ONU, Koen Davidse, a profité de l’occasion pour renouveler l’engagement de sa mission aux côtés des Maliens pour «la stabilisation du pays, ainsi que pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation». Une cérémonie aura lieu en hommage aux militaires tués..

Par ses agressions, le groupe jihadiste Ansar Dine exige le départ du terrain des forces onusiennes et françaises de l’opération Barkhane. Il menace ainsi de les poursuivre jusqu’à ce que «les ennemis de l’islam» quittent les lieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.