Réouverture de la frontière entre le Sénégal et la Gambie

Après trois mois de blocage, la circulation des moyens de transport de marchandises a repris mardi 24 mai à la frontière entre le Sénégal et la Gambie.

Les transporteurs sénégalais ont finalement levé le blocus qu’ils avaient imposé aux frontières entre les deux pays, suite l’augmentation des droits de passage pour les transporteurs sénégalais, décidée de manière unilatérale par le président gambien Yahya Jammeh. Le montant de la taxe douanière imposée aux gros porteurs sénégalais qui traversent quotidiennement la Gambie était passé de 4.000 à 400.000 FCFA.

La levée du blocage est intervenue pratiquement une semaine après les pourparlers entre les gouvernements sénégalais et gambien à Dakar.

«Nous avons reçu un coup de fil des autorités de l’Etat nous informant que la Gambie a accédé à nos revendications et que nous devons ouvrir les frontières dès ce mardi», à indiqué le chargé des revendications du Syndicat national des routiers du Sénégal, En Hadji Mansour qui estime que les autorités «ne peuvent que prendre des décisions allant dans le sens des intérêts des Sénégalais.»

Mais certaines sources informent que les négociations entre les représentants des deux pays s’étaient soldées par un échec et que d’autres rencontres devraient avoir lieu en juillet prochain. Les transporteurs affilés à la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS/FC) déplorent la décision du gouvernement et s’opposent à une «réouverture hâtive de la frontière qui ne saurait durer longtemps sans des accords clairs et acceptés par les deux parties.»

Toujours est-il que, malgré ce flou qui règne encore sur les résultats des négociations, plusieurs transporteurs de part et d’autre des frontières manifestent leur satisfaction de pouvoir reprendre leur activités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.