Bénin : Le gouvernement cède des usines et des hôpitaux au secteur privé

Le gouvernement béninois a procédé, lors d’un conseil des ministres tenu ce mercredi 19 octobre, à la cession de huit usines (dont six de transformation de produits agricoles et deux rizeries) et à la cessation de la gestion de trois hôpitaux de zones.

 «Le conseil a décidé de la cession intégrale de ces 8 usines de production et a instruit le ministre de l’économie et des finances à l’effet de procéder à l’appel d’offre», suivant les dispositions en la matière, à fait savoir le ministre d’Etat, Pascal Irénée Koupaki, lors de son point de presse, à l’issue du conseil des ministres.

Le gouvernement a précisé que ces huit usines de production sont des unités pilotes pour susciter l’investissement privé dans le secteur agricole et engager une dynamique de partenariat public privé. Le Bénin a mis en place un projet de promotion et de mécanisation agricole en vue de la transformation locale des produits agricoles, considérée comme un moyen important pour booster l’économie.

Rappelons que l’actuel président béninois, Patrie Talon, un professionnel du coton, à déclaré l’agriculture comme secteur prioritaire d’investissements, après avoir fait le constat que le secteur agricole est resté embryonnaire, et ne contribue pas suffisamment au développement économique.

La décision de confier la gestion des hôpitaux de zones de Djougou, Covè et Djidja à des privés a été animée par un souci d’efficacité, de performance et d’efficience, selon le ministre Koupaki, également Secrétaire général de la Présidence de la République.

Il est précisé que les futurs acquéreurs de ces 3 hôpitaux, verseront à l’Etat une redevance destinée à contribuer à l’amortissement des investissements réalisés. Des appels d’offres seront également lancés à cet effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.