Le Gabon ambitionne de devenir le premier producteur mondial de manganèse en 2019

Les autorités du Gabon ne cachent pas leur ambition de faire de leur pays le premier producteur mondial de manganèse en 2019.

Selon le ministre des Mines, Christian Magnagna, le Gabon envisag pour l’année 2018 «d’atteindre 6.000.000 de tonnes de manganèse, en vue de faire du Gabon le premier producteur mondial à l’horizon 2019».

Ce pays d’Afrique centrale a réalisé une production record de 5 millions de tonnes de manganèse en 2017. La Compagnie minière de l’Ogooué, filiale du français Eramet,  a produit  4 millions de tonnes, selon ses propres chiffres, soit une augmentation de 4,5% par rapport à 2016.

Deux autres opérateurs dans le secteur, notamment la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou, ainsi que la Nouvelle Gabon mining, ont produit 1 million de tonnes.

Ce sont ces performances qui ont nourri l’ambition du gouvernement gabonais d’occuper la première place dans le domaine, dans les années à venir. D’autres gisements de manganèse inexploités devraient entrer en production.

Actuellement, le Gabon est le deuxième producteur africain de manganèse, derrière l’Afrique du Sud. Mais le pays devra aussi relever les défis en matière de gouvernance et de transparence dans le secteur minier, pour atteindre son objectif.

Pour rappel, le Gabon a été exclu, en février 2013, de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) pour ne s’être pas conformé aux normes du processus.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.