Le Rwanda augmente ses dépenses publiques pour financer de nouveaux projets

Le ministre rwandais des Finances, Uzziel Ndagijimana, a fait savoir, ce lundi devant le Parlement, que les dépenses publiques dans le pays devraient augmenter de 15,5% lors du prochain exercice budgétaire en vue de financer plusieurs projets d’envergure.

Les dépenses publiques pour l’exercice 2018/19 qui démarre en juin, s’élèveront ainsi à 2,85 milliards de dollars, contre 2,4 milliards de dollars pour l’exercice précédent. Le budget sera financé à 84% par le gouvernement et le reste sera attendu des donateurs.

Le gouvernement prévoit, assurer, entre autres, l’expansion de la compagnie nationale RwandAir, la construction de l’aéroport de Bugesera et la mise sur pied d’un nouvel aéroport international qui sera proche de Kigali la capitale. Quelques 200 000 emplois devraient être créés à long terme grâce à ces projets, a indiqué l’argentier.

Le Rwanda est une économie qui est en pleine croissance en Afrique de l’Est. D’après les prévisions livrées en mars dernier par le Fonds monétaire international (FMI), la croissance devrait progresser cette année pour atteindre un taux de 7,2%, ou encore 7,8% en 2019, contre 6,1% pour 2017.

La croissance sera soutenue par l’agriculture, le secteur des services et celui de la construction. Le tourisme est l’un des principaux secteurs pourvoyeurs de devises dans le pays. Le gigantesque chantier de l’Aéroport international de Bugesera dont le budget s’élève 400 millions de dollars, devrait fortement dynamiser le domaine de la construction. Les travaux de ce chantier s’achèveront en principe en 2019.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.