UA : la Côte d’Ivoire ratifie l’accord de création de la ZLECA

La Côte d’Ivoire vient de ratifier l’accord portant création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) signé en mars dernier lors du sommet de l’Union Africaine à Kigali, la capitale rwandaise.

 

La décision a été prise lors du conseil des ministres, du mercredi 1er août, qui a adopté un décret ratifiant cet accord. « Le Conseil a adopté un projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier l’Accord portant création de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf) signé en mars 2018 à Kigali au Rwanda », a fait part le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré, à l’issue du conseil.

 

« La création de cette zone économique stratégique vise à établir un marché unique à l’échelle du continent africain pour les biens et les services, incluant une libre circulation des personnes et des capitaux », a-t-il poursuivi.

 

Le ministre a également noté que « la ratification de l’accord portant création de cette zone économique contribuera au renforcement de l’intégration de l’économie nationale avec les économies des autres pays africains et à la consolidation du commerce intra-africain dans le sens du développement durable du continent ».

 

La Côte d’Ivoire a emboité le pas des pays comme le Rwanda, le Ghana, le Kenya et le Niger. Rappelant que 44 Etats africains avaient adopté l’accord de la ZLECA à Kigali, mais plusieurs d’entre eux traînent encore les pieds quant à sa ratification, nécessaire pour que l’accord puisse entrer en vigueur. Au cours du dernier sommet de l’UA fin juin à Nouakchott, en Mauritanie, 5 autres pays ont signé l’accord, portant à 49 le nombre total de signataires.

 

La ZLECA concerne un marché de 1,2 milliard de consommateurs, un chiffre qui devrait passer à 2,5 milliards d’ici 2050 selon les projections des experts.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.