Algérie : Subvention des prix de l’énergie électrique selon les couches sociales

Il n’y aura plus de subvention systématique des prix de l’énergie électrique en Algérie, a annoncé le gouvernement algérien, pour qui seuls les vrais nécessiteux seront désormais concernés par la mesure.

Le ministre de l’énergie, Mustapha Guitouni, a exprimé mercredi la volonté de son ministère de cibler la couche nécessiteuse de la société algérienne dans la subvention des prix de l’énergie électrique. « Le soutien social au prix de l’électricité doit aller seulement au nécessiteux », a-t-il déclaré, ajoutant que l’électricité subventionnée pour tous, c’est bientôt fini.

Mustapha Guitouni a indiqué que le « ciblage » des subventions était à l’étude au niveau de son département pour « régler ce problème ». « Avec le ciblage, celui qui mérite une bonification sur la tranche des 125 kWh M’rahba (est le bienvenu, Ndlr), mais celui qui peut payer sa facture, doit payer le juste prix », a-t-il dit sans état d’âme. Pour lui, « le système actuel est anormal » et il a annoncé qu’un travail se fait pour pouvoir distinguer entre les gros et les petits consommateurs.

Le ministre a précisé que l’Algérie consommait 20 milliards de m3 de gaz annuellement pour produire de l’énergie électrique. Et selon ses calculs, « le prix réel du kilowattheure revient à 12 dinars, alors que le citoyen n’en paie actuellement que 4 dinars».

Face au risque d’une crise énergétique, en raison de l’augmentation de la consommation locale et de la chute de la production, le ministère algérien de l’énergie envisage de nombreuses actions pour réduire à terme la consommation, a précisé le ministre. Parmi ces actions figurent notamment l’investissement dans les énergies renouvelables, la sensibilisation de la population et l’investissement dans l’éco-habitat.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.