Maroc : Deux projets de décret relatifs au service militaire adoptés en Conseil des ministres

C’est en personne que le Roi du Maroc, Mohammed VI  a présidé ce jeudi au Palais royal à Marrakech, un Conseil des ministres, au cours duquel ont été approuvés deux projets de décrets portant sur l’application des dispositions de la loi 44-18 relative au service militaire, a annoncé le Porte-parole du Palais royal, Abdelhak Lamrini, dans un communiqué.

«Ces deux projets visent à fixer les modalités de recensement, de sélection et d’enrôlement des assujettis au service militaire et la procédure suivie pour l’exemption de ce service ».

Les deux projets de décrets comportent également «la procédure de déclaration spontanée permettant aux personnes de sexe féminin et aux Marocains résidant à l’étranger de remplir de leur propre initiative le formulaire de recensement, outre l’indemnité spéciale concernant les charges des conscrits dans la zone sud et le salaire et les indemnités décidés en faveur des agents de réserve rappelés », lit-on dans le communiqué.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la loi relative au service militaire, le Roi, Chef suprême et Chef d’Etat-Major général des Forces armées royales, a demandé que le nombre des appelés au service militaire atteigne 10.000 au courant cette année 2019, et que ce chiffre soit porté à 15.000 appelés durant l’année prochaine.

Le Conseil des ministres a par ailleurs examiné l’’état des barrages dans le royaume. C’est le ministre de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, qui fait une présentation à ce sujet, précisant que le taux de remplissage actuel des barrages s’élève à cette date à 64% contre 39% durant la même période de l’année écoulée.

Par ailleurs, conformément aux engagements régionaux et internationaux du Maroc et dans le but de consolider les relations de coopération qui lient le Royaume à un nombre de pays frères et amis, le Conseil des ministres a adopté huit conventions internationales accompagnées de projets de loi.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.