Libération de 1.900 Ethiopiens détenus dans ses prisons en Tanzanie

La Tanzanie a décidé de libérer près de 1.900 Ethiopiens détenus dans ses prisons, a annoncé ce week-end l’ambassade éthiopienne à Dar Es Salaam.

«Cette décision a été prise après des discussions entre des membres de l’ambassade éthiopienne et des responsables du gouvernement tanzanien, dont le ministre des Affaires étrangères Augustine Mahiga», a indiqué l’ambassade éthiopienne sur son compte Facebook, sans préciser les mobiles de détention de ces Ethiopiens.

Mais des centaines de migrants éthiopiens sont arrêtés chaque année en Tanzanie, en traversent le pays pour tenter de se rendre en Afrique du Sud, pays africain le plus riche qui attire beaucoup de continentaux.

Depuis son entrée en fonctions en avril dernier, le Premier ministre Abiy Ahmed a entrepris des actions allant dans le sens de l’apaisement et en vue de redorer l’image de son pays. Il a libéré notamment des dissidents et permis le retour au pays de groupes interdits. En juin, il a publiquement reconnu des actes de torture commis par les services de sécurité en les décrivant comme une forme de «terrorisme».

Abiy s’est également engagé à organiser des élections libres et équitables en 2020.

En juillet dernier, le Parlement avait adopté une loi permettant aux personnes reconnues coupables de «trahison, crime contre l’ordre constitutionnel et lutte armée» de présenter une demande d’amnistie.

«Plus de 13.200 personnes ont profité de cette loi au cours des six derniers mois», a rapporté la radio-télévision Fana, citant le ministre de la Justice. Le Parlement éthiopien a également approuvé en janvier une loi réglementant la vie des réfugiés qualifiée par le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) de l’une des plus progressistes d’Afrique.

«L’adoption de cette loi historique constitue une étape importante dans la longue histoire d’accueil des réfugiés de toute la région depuis des décennies», avait déclaré le haut-commissaire aux réfugiés, Filippo Grandi.

L’Ethiopie, deuxième pays le plus peuplé d’Afrique, accueille au total 905.000 réfugiés venus de pays en proie à des guerres ou troubles (Soudan du Sud, Somalie), ou bien fuyant des Etats autoritaires (Soudan, Erythrée).

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.