Amadou Soumahoro succède à Guillaume Soro à l’Assemblée nationale

L’Assemblée nationale ivoirienne sera désormais présidée par Amadou Soumahoro, un proche du Chef de l’Etat Alassane Ouattara, d’après les résultats du vote de ce jeudi au Parlement, un vote boycotté par les députés de l’opposition.

Soumahoro, 66 ans, a obtenu 153 voix sur 158 votants, la majorité requise étant de 90 voix. Il prend donc la succession de Guillaume Soro, qui a été poussé à la sortie début février, après avoir refusé de participer à la transformation du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) et de ses alliés en un grand «parti unifié», le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

Etaient également en course pour le perchoir, Jérémie Alfred N’Gouan du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), principale formation d’opposition en Côte d’Ivoire. Mais ses députés ont boycotté le vote en sortant de l’hémicycle, pour dénoncer «une modification unilatérale du mode de scrutin».

En effet, après avoir opté en premier lieu, pour un vote à bulletin unique, le bureau de l’Assemblée a décidé, le 5 mars, que l’élection se déroulerait à bulletin multiple.

Pour l’opposition, l’instauration de ce mode de scrutin avait pour but de «contrôler que les consignes de vote soient bien appliquées». Plusieurs députés seraient d’ailleurs quitté l’hémicycle avec leur bulletin non utilisé à la main.

L’ancien secrétaire général du RDR, Amadou Soumahoro a été longtemps, l’un des vice-présidents de la Commission électorale indépendante, actuellement très critiquée et en voie d’être réformée.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.