Moscou met en garde contre toute tentative de déstabilisation de l’Algérie

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, s’est montré mardi très préoccupé par la situation qui prévaut ces dernières semaines en Algérie. Les manifestations actuelles risquent de déstabiliser ce pays , a-t-il indiqué peu avant son entrevue à Moscou avec le vice-Premier ministre algérien, Ramtane Lamamra.

En clair, le chef de la diplomatie russe a mis en garde contre « des tentatives en cours pour déstabiliser » l’Algérie. A la suite de sa rencontre avec M. Lamamra, M. Lavrov a assuré que la Russie appuyait la proposition du gouvernement algérien de dialoguer avec l’opposition, qui rejette le processus de transition concocté par le régime et appelle les forces armées à demeurer en retrait, nonobstant les tentatives d’apaisement et suite à des semaines de contestation.

Quant au vice-Premier ministre algérien, il a répété au terme de son entrevue avec le ministre russe des Affaires étrangères, la décision inchangée du chef d’Etat algérien Abdelaziz Bouteflika de quitter le pouvoir en le cédant à un nouveau président élu. « L’opposition sera autorisée à participer au contrôle des élections », a-t-il assuré.

Avant la Russie, Ramtane Lamamra est passé par l’Italie où il a déclaré : « il n’y a pas de préoccupation particulière » pour les « partenaires internationaux » de l’Algérie. L’Allemagne constitue sa prochaine escale.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.