Irak : Une centaines de morts dans un naufrage sur le Tigre à Mossoul

Lors de la célébration du Nouvel An kurde et de la Fête des Mères, 94 personnes, dont des femmes et des enfants ont trouvé la mort jeudi, dans le naufrage de leur bateau sur le Tigre aux abords de la ville irakienne de Mossoul.

Dans un bilan de cet accident le plus meurtrier ces dernières années en Irak, le ministère irakien de l’Intérieur fait état de la mort de 94 personnes dont 61 femmes et 19 enfants ainsi que 55 rescapés.

Le chef du gouvernement irakien, qui s’est rendu sur le lieu du naufrage et à la morgue où ont été transportées les dépouilles, a décrété un deuil national de trois jours. De leur côté, les Nations Unies ont regretté « une terrible tragédie ».

Cet accident a provoqué une grande émotion dans la ville de Mossoul, qui était sous l’emprise de l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) durant trois ans de 2014 à 2017. Ce n’est que depuis peu que les familles de cette localité ont recommencé à sortir sur les rives du Tigre. Des naufrages de ce type sont exceptionnels.

L’accident est survenu à l’occasion du kurde, Norouz, la Fête des Mères et l’arrivée du printemps. Dans cette ambiance de gaieté, les victimes avaient embarqué à bord d’une barge pour traverser le Tigre et se rendre aux parcs aménagés où, à chaque Nouvel An kurde, les familles ont pour coutume de pique-niquer. Mais leur embarcation a fait naufrage en chemin.

La tragédie est due aux effets combinés de la surcharge de l’embarcation et du niveau élevé de l’eau, a expliqué un responsable de sécurité de la ville. Suite aux fortes pluies de ces derniers jours, les autorités avaient ouvert des écluses afin de diminuer la pression au niveau du grand barrage de Mossoul. Et, elles avaient informé le public que les rives du fleuve seraient plus dangereuses avec un haut niveau de l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.