Un Irakien suspecté de sabotage ferroviaire en Allemagne interpellé en Autriche

Un ressortissant irakien vivant en Autriche a été interpellé lundi à Vienne, pou avoir commis deux sabotages du réseau ferroviaire en Allemagne en octobre et décembre dernier, mais il «a contesté le motif terroriste» tout en reconnaissant les faits, a indiqué le parquet de Vienne.

Aucune victime ni dégât important n’a été déploré suite à ces deux incidents, qui se sont produits à deux endroits différents du territoire allemand.

Le parquet de Vienne a précisé dans un communiqué, que «seule une erreur technique avait empêché les meurtres planifiés».

Ce suspect a «des sympathies manifestes» pour l’organisation djihadiste de l’Etat islamique (EI), est-il mentionné dans une déclaration commune des parquets de Munich, de Berlin et des forces de l’ordre bavaroises.

Dans les deux attaques, des documents portant des inscriptions en arabe avaient ainsi qu’un drapeau du groupe EI ont été retrouvés non loin des lieux du sabotage de la ligne ferroviaire visée à proximité de la capitale allemande, Berlin.

Ce ressortissant irakien pourrait être poursuivi, entre autres, pour «infractions terroristes, tentative de meurtre et d’importantes dégradations matérielles et appartenance à un groupe terroriste».

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.