Plus de 100 millions personnes en situation de crise alimentaire dans le monde

Le nombre de la population en proie à la faim dans le monde est en baisse mais les chiffres sont toujours alarmants, révèle un rapport présenté conjointement ce mardi, par l’Union européenne, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM).

«Environ 113 millions de personnes vivant dans 53 pays ont connu une situation d’insécurité alimentaire aigüe en 2018, en baisse par rapport aux 124 millions en 2017», lit-on dans ce rapport.

Le nombre de personnes en situation de crise alimentaire à travers le monde reste largement supérieur à 100 millions pour la troisième année consécutive, et le nombre de pays concernés a augmenté, préviennent les auteurs du rapport.

«Malgré une légère baisse du nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire aigüe en 2018, la faim dans sa forme la plus extrême, le chiffre annoncé reste beaucoup trop élevé», a commenté le directeur général de la FAO, José Graziano da Silva.

Comme solution, le rapport propose une approche globale articulée autour d’un axe humanitaire-développement-paix pour renforcer la résilience des populations touchées et vulnérables. «Pour sauver des vies, nous devons également préserver leurs moyens d’existence», a dit da Silva.

«Pour véritablement éliminer la faim, nous devons nous attaquer aux racines sous-jacentes : les conflits, l’instabilité, l’impact des catastrophes climatiques », a déclaré, pour sa part David Beasley, directeur exécutif du PAM.

Il a fait noter que l’objectif Faim Zéro peut être atteint par le soutien à une bonne alimentation et à une bonne éducation des garçons et des filles, par le soutien à une véritable autonomisation des femmes et par le soutien aux infrastructures rurales.

Le rapport relève par ailleurs, que près des deux tiers des personnes touchées par l’insécurité alimentaire aigüe vivent dans huit pays dont cinq africains. Il s’agit de l’Afghanistan, de la Syrie, du Yémen, de la République démocratique du Congo, de l’Ethiopie, du Nigeria et du Soudan du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.