Adhésion de la Côte d’Ivoire, la Guinée et la Tunisie à l’AIIB

La Banque asiatique d’investissement en infrastructures (AIIB) vient d’accueillir en tant que pays membres, la Côte d’Ivoire, la Guinée et la Tunisie, dont les adhésions ont été approuvées par le conseil d’administration de la banque asiatique.
Ces adhésions validées en début de semaine se sont faites, en même temps que celle de l’Uruguay, portant à 97 le nombre total des membres de l’AIIB.
«L’augmentation des membres d’Afrique et d’Amérique Latine montre l’importance que revêt ces pays pour améliorer les infrastructures et la connectivité avec l’Asie», a commenté Danny Alexander, vice-président et secrétaire général de l’AIIB.
Il a laissé entendre que l’institution bancaire asiatique attend avec intérêt les contributions de ces quatre pays à son développement.
Selon le ministre tunisien de l’investissement, du développement et de la coopération internationale, Zied Laadhari, cette adhésion va permettre à la Tunisie de bénéficier d’un financement pour de nombreux projets de développement, notamment dans les domaines des infrastructures, des transports, des énergies renouvelables ainsi que des ressources d’eau.
A l’image du Togo, qui a tout récemment adhéré à l’institution, les quatre nouveaux membres ne rejoindront officiellement l’AIIB qu’après avoir achevé les procédures nationales nécessaires et déposé les premiers versements de capital à la banque, indique la Banque asiatique d’investissement en infrastructures, dans une note.
Basée à Pékin, la banque a ouvert ses portes en janvier 2016 avec 57 membres fondateurs et comptait jusque-là 93 membres agréés dans le monde entier. L’institution a approuvé à ce jour, 7,62 milliards de dollars de financement pour 36 projets dans 13 pays.

A propos de © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.