Augmentation fulgurante du nombre des cas de rougeole aux Etats-Unis

Les autorités fédérales américaines ont indiqué lundi que 704 personnes ont contracté la rougeole cette année sur le sol américain et 3 % de ces patients ont développé une pneumonie.

En l’espace d’une semaine, le nombre de cas de rougeole enregistrés aux Etats-Unis depuis le 1er janvier dernier est passé de 626 à 704, d’après le bilan communiqué chaque lundi, par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Mercredi dernier, les CDC avaient annoncé avoir enregistré 695 cas à cette date, ce qui a fait tomber le record de 2014 (667 cas). Il s’agit donc de la pire épidémie de rougeole aux Etats-Unis depuis que cette maladie a été déclarée éliminée en 2000.

Le directeur des CDC, Robert Redfield a précisé lundi qu’environ 9 % des patients sont hospitalisés, alors que 3 % d’entre eux font une pneumonie, précisant néanmoins qu’«à ce stade, il n’y a pas eu de décès».

A en croire les CDC, les deux tiers des patients diagnostiqués cette année, vivent dans l’Etat de New York, ajoutant que  les Philippines, l’Ukraine et Israël constituent les principaux pays d’importation du virus.

Le principal foyer aux Etats-Unis est signalé parmi la communauté juive orthodoxe de Brooklyn à New-York, où 423 cas y ont été recensés depuis le début de l’épidémie en octobre, d’après les dernières statistiques rendues publiques lundi par cette ville.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.